Comment faire la comptabilité d’une SCI familiale ?

Créée par au moins deux personnes, la SCI est une sorte d’entreprise qui favorise une meilleure gestion du patrimoine immobilier. Son statut juridique particulier l’exempte de certaines obligations communes aux entreprises commerciales telles que la tenue d’une comptabilité d’entreprise. Lorsqu’elle est familiale, la SCI a des obligations différentes en matière de comptabilité. Droits et Libertés propose quelques astuces pour une meilleure gestion de la comptabilité d’une SCI familiale.

La tenue d’une comptabilité est-elle obligatoire pour une SCI ?

Une société civile immobilière ou SCI a pour objectif principal l’administration d’un patrimoine immobilier. En principe, elle n’a pas un caractère commercial et est soumise à l’impôt sur le revenu (IR). Par conséquent, les bénéfices que la SCI réalise, et qui sont distribués, sont directement imposés sur les portefeuilles des associés. On parle de fiscalité transparente. En raison de cette translucidité évidente, aucune obligation comptable ne pèse sur la société civile immobilière ou SCI, comme celle à laquelle sont soumises les entreprises commerciales. La SCI n’est donc pas contrainte de tenir des comptes sous forme de compte de résultat ou de bilan. Il lui faut seulement tenir une comptabilité de trésorerie. Il peut s’agir d’un document dans lequel les dépenses chronologiques et les recettes de la SCI sont enregistrées.

En ce qui concerne la SCI familiale, il s’agit d’une société créée par les membres d’une même famille, dans l’optique d’assurer la gestion d’un patrimoine immobilier. Elle s’apparente à une SCI classique à presque tous les égards. Elle est également soumise à l’impôt sur le revenu, mais contrairement à une SCI classique, elle a des obligations comptables plus rigoureuses. Dans une SCI familiale, la tenue d’une comptabilité régulière est en effet obligatoire. Elle doit obéir à des critères communs à la comptabilité d’une société commerciale classique.

Comment gérer la comptabilité d’une SCI familiale ?

Qu’elle soit obligatoire ou non, la tenue d’une comptabilité présente de nombreux avantages pour une SCI. Elle permet par exemple aux gérants de se prémunir contre les éventuelles actions de l’administration fiscale. Elle favorise aussi le suivi des apports des associés, et ainsi une meilleure distribution des bénéfices.

Dans une SCI familiale, les gérants doivent rendre disponible un compte de résultat. Cela implique la tenue d’un relevé de recettes (revenus financiers, loyers encaissés), et d’un relevé des charges (primes d’assurance, travaux, dépenses). La différence entre ces deux comptes est le résultat de la SCI familiale qui peut être un déficit ou un crédit. En principe, les gérants de la SCI ou les personnes habilitées doivent présenter le résultat lors de l’assemblée générale annuelle. Quant aux bénéfices, ils doivent être attribués aux associés proportionnellement à leurs parts sociales. De plus, pour un meilleur suivi de ses opérations, la SCI doit tenir au moins un grand livre comptable. La tenue d’une comptabilité régulière implique la conservation d’un certain nombre de documents comptables. Il s’agit notamment :

  • des relevés bancaires,
  • des doubles des quittances de paiement,
  • des factures.

De plus, la SCI familiale doit tenir pour chacun des associés un compte précis de ses apports et des bénéfices qu’il a reçus. Pour une tenue régulière de la comptabilité, il est recommandé aux SCI de recruter un comptable professionnel. De cette manière, les éventuelles irrégularités sont évitées et la société peut se concentrer sur son activité principale. Il existe également des logiciels de comptabilité qui peuvent s’avérer très utiles pour une SCI. Grâce à Droits et Libertés, la tenue de la comptabilité d’une SCI familiale sera ainsi plus facile.

Laisser un commentaire

Apprendre à mieux gérer son entreprise.

"Voulez-vous améliorer la gestion de votre entreprise ? Apprenez les meilleures stratégies et astuces pour optimiser vos opérations et atteindre vos objectifs."